Retour page d'accueil
   
 
 
 
Nouveauté, parution le 4 septembre 2012: "Le livre noir de l'emprise psycho-spirituelle"
Détournement de méninges.
par le Collectif - CCMM des victimes du psycho-spirituel

commander le livre en ligne
Commander le livre :
"Les dérives sectaires face au Droit français"
   
   
 
 

 
   
S'inscrire à la newsletter
Contactez-nous | Ecrire au webmaster
   
    Historique et dynamique de l’association

L’association fut fondée en 1981 par l’écrivain Roger IKOR, lauréat du prix Goncourt 1955, dont le fils, s’était suicidé en 1979 sous l’emprise du « Zen macrobiotique ». L’écrivain avait alors écrit une lettre ouverte au président de la République : « Je porte plainte » - éditions Albin Michel. La disparition en 1986 de Roger IKOR n’a pas interrompu l’activité du Centre Contre les Manipulations Mentales (CCMM) qu’il avait créé et animé. Le conseil d’administration, réuni le 28 septembre 1986, a décidé que l’association s’appellerait désormais « CENTRE ROGER IKOR-CCMM ». Marie GENEVE cofondatrice du CCMM est devenue présidente.

De 1997 à 1998, l’association fut présidée par le député socialiste Alain Vivien qui a quitté le CENTRE ROGER–IKOR pour devenir président de la Mission Interministérielle pour la Lutte contre les Sectes (MILS). Daniel GROSCOLAS, Inspecteur Général de l’Éducation Nationale, a assuré la présidence, président en 2004. Il a été remplacé en 2007 par Jacques MIQUEL, cadre dirigeant dans l’industrie, décédé en 2011. Annie Guibert est depuis le 24 mai 2011 l’actuelle Présidente.

Depuis sa création en 1981, le CCMM–CENTRE ROGER IKOR, assure avec rigueur et professionnalisme les missions qu’il s’est fixées lors de sa création. L’association CCMM a pour but de participer à la protection de la Liberté de l’Homme : « Elle s’oppose à toute action, collective ou individuelle, qui tend, par quelque moyen que ce soit, à pénétrer, domestiquer ou asservir les esprits, notamment ceux des jeunes. À cette fin, elle mène une action d’information, d’éducation et de mise en garde du public fondée sur la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, la Convention Internationale des droits de l’enfant et en référence aux valeurs républicaines, au principe de laïcité en particulier ». L’association conduit cette action par différents moyens, notamment, débats, conférences, diffusion d’informations et d’expé - riences, recherche documentaire, formation et actions pédagogiques.

L’action du CCMM s’adresse aux victimes d’emprise mentale, à leurs familles et aux citoyens. L’association a pour vocation l’information sur le phénomène sectaire, la prévention et l’aide aux victimes. Elle accompagne les victimes des mouvements sectaires et leurs proches et cherche à faire progresser le débat et à peser sur la décision publique.

Le CCMM est devenu au fil des ans un véritable espace d’écoute et d’informa tion en direction : – des victimes et de leurs familles – des citoyens et des mouvements de la société civile.

À la fondation du CCMM, le Comité d’honneur était constitué des personnalités suivantes :

Philippe MACHEFER, sénateur – Armand LANOUX, écrivain, prix Goncourt et secrétaire général de l’Académie Goncourt – Francis AMBRIÈRE, prix Goncourt – Me Bernard BAUDELOT, bâtonnier honoraire du Barreau de Paris – Hervé BAZIN, président de l’Académie Goncourt – Robert BENEIX, viceprésident honoraire des AGF – François Régis BASTIDE, écrivain, ambassadeur de France – Bernard BLIER comédien – H. BOUR, professeur honoraire de l’Hôtel-Dieu – Pierre de BOISDEFFRE, écrivain, ambassadeur de France – Jean BOUSQUET, Directeur honoraire de l’École Normale Supérieure – Jacques de BOURBON-BUSSET de l’Académie Française – révérend Père CARRE de l’Académie Française – Henri CAILLAVET, sénateur – CARZOU ,artiste peintre – Jean CASSOU, écrivain – Pierre-Georges CASTEX, de l’Institut – Georges CONCHON, prix Goncourt – Gabriel DELAUNAY, préfet I.G.A.M.E, honoraire – Michel DEON, de l’Académie française – André DUMAS, pasteur – Docteur EMMANUELI de Médecins sans Frontières – Française d’EAUBONNE, écrivain – Jean DIWO, journaliste – Jean DORST de l’Institut – Viviane DOUEK, artiste peintre – Michel DROIT de l’académie française – Francis ESMENARD, éditeur – Madeleine AMRIÈREFARGEAUD, professeur à la Sorbonne – Edgar FAURE de l’Académie Française – M. FOURQUET, général – Hugues GOUNELLE de FONTANEL de l’Académie française – Jean GUITTON de l’Académie Française – André HAMBOURG, artiste peintre – Jean HAMBURGER de l’Institut – Léo HAMON, professeur de droit , ancien ministre – Francis HURE ambassadeur de France – René HUYGHE de l’Académie française – Pierre JUQUIN ancien député – Jacob KAPLAN, Grand rabbin – Jacques KRUH, docteur – Jacques KOSCIUSKO-MORIZET, ambassadeur de France – Louis LEPRINCE-RINGUET de l’Académie française – Roger LERAY, ancien Grand Maître du Grand Orient de France – Robert MALLET, ancien Recteur de l’Académie de Paris – Daniel MAYER, ancien président de la Ligue des droits de l’Homme – Lorin MAAZEL, chef d’orchestre – Alexandre MINKOWSKI, professeur – Gaston MONNERVILLE, ancien président du Sénat – Jean- Claude PECKER astrophysicien membre de l’Institut – Alain PEYREFFITTE de l’Académie Française – Bernard PIERRE écrivain membre du Club des Explorateurs – Jean PODEVIN, artiste peintre – Suzanne PROU, prix Renaudot – Henri QUEFFELEC, écrivain – Jacqueline de ROMILLY de l’Institut – André ROUSSIN de l’Académie française – Thérèse de SAINT-PHALLE, écrivain – Michel de SAINTPIERRE, écrivain – Maurice SCHUMANN de l’Académie Française – Evry SCHATZMANN, astronome et président de l’Union Rationaliste – Jacques SOUSTELLE de l’Académie Française – André STIL de l’Académie Goncourt – Georges SUFFERT, journaliste – Haroun TAZIEFF, volcanologue – Paul VIALAR écrivain , Alain VIVIEN vice-président de la Chambre des Députés – André WURMSER, écrivain et journaliste.

  les articles précédents  

> Historique et dynamique de l’association

 
Ce site est édité par le Centre Contre les Manipulations Mentales
Réalisation : Pix-L Communication