Retour page d'accueil
   
 
 
 
Nouveauté, parution le 4 septembre 2012: "Le livre noir de l'emprise psycho-spirituelle"
Détournement de méninges.
par le Collectif - CCMM des victimes du psycho-spirituel

commander le livre en ligne
Un outil indispensable pour défendre les droits des victimes de dérives sectaires :
"les dérives sectaires face au droit français" par F.Pignier ancien président de la
cour d'appel de Paris.

Commander le livre en ligne.
   
   
 
 

 
   
S'inscrire à la newsletter
Contactez-nous | Ecrire au webmaster
   
    Open-bar pour l’irrationnel New Age dans les écoles publiques

La LDH49, de plus en plus souvent interrogée par l’entrée de croyances ésotériques dans notre quotidien, ne peut appeler qu’à une vigilance accrue, notamment en direction de la jeunesse.

Si Hitler a puisé ses théories raciales dans les écrits de la mystique d’origine russe Helena Blavatski et sa Société de Théosophie, c’est bien à la même source que se réfère aujourd’hui le mouvement spirituel englobant du New Age.

Fortement promu depuis les années 70-80 à partir des USA, le New Age s’intéresse aujourd’hui de très près à l’éducation des enfants, et pénètre les écoles publiques.

Nous retiendrons deux exemples récents portés à la connaissance de la LDH49. Le premier concerne un courrier envoyé cet automne par Mmes Patricia D. et Ketty A.-A. de Studio Shanti/Hypnose pour tous, aux directeurs d’écoles primaires du Maine-et-Loire proposant leurs activités d’hypnose et de yoga pour le bien-être de l’enfant.

Proposition d’autant plus inquiétante que Patricia D. s’est formée auprès d’un coach/psychothérapeute suisse, animateur unique de l’Institut d’Hypnose Thérapeutique, également promoteur de techniques d’auto-guérison interdites dans l’hexagone, comme le Décodage biologique ou la Biologie totale. Ces techniques censées pouvoir guérir du cancer par une approche psychologisante ont conduit plusieurs de ses « dérapeuthes » en prison, suite aux décès de patients ayant arrêté leurs traitements médicaux.

Quant à sa collègue, Ketty A.-A., elle intervient déjà en milieu scolaire pour le compte de la Recherche sur le yoga dans l’éducation (RYE)… Association controversée nourrie de Raja-yoga, un yoga spirituel problématique. Ainsi ces jours derniers un lycée d’Angers organisait des journées proposant de nombreux ateliers, conférences et débats à la demande des élèves. La LDH y a participé dans deux des ateliers.

L’attention de la Ligue des droits de l’Homme 49 a été attirée par les activités Bien-être, avec les ateliers Dan’Sons, l’initiation au Qi Gong, la confiance en soi par la danse, la gestion des émotions ou le coaching d’orientation. Au delà des intitulés, ce sont les parcours des intervenants qui surprennent. Ainsi les animateurs de Dan’Sons enseignent-ils l’Art-thérapie et la Musicothérapie, deux pseudo-thérapies dont l’efficacité n’a jamais été démontrée.

Etienne B., en charge de l’initiation au Qi Gong, une gymnastique chinoise à dimension spirituelle, est tout autant connu pour ses massages californiens directement inspirés de l’Institut Esalen, matrice des grands psycho-mouvements apparus dans la deuxième partie du XXème siècle. Formé au Collège européen de naturopathie traditionnelle holistique, un établissement dénoncé tant par les services de l’Etat que les parlementaires, c’est aussi un intervenant assidu du groupe les ZEN Veilleurs où sont promues toutes sortes de techniques ésotériques New Age. On y croise également des personnages familiers des très curieux Centre holistique Orion, de l’Ontologie Dynamique Appliquée Gayalis, ou bien encore du Pont du Secret à Paimpont…

Un mot encore sur l’intervenante confiance en soi et coaching d’orientation. Elle s’affiche comme formée à l’Expression sensitive et disciple de Dominique H., qui a fréquenté le fameux Institut Esalen pendant… 12 ans où elle s’est pétrie à la Bioénergie, la Respiration Holotropique – pour se revendiquer adepte des théories sur l’énergie sexuelle de Wilhelm Reich. Autant d’approches qui ont débouché sur des drames.

On est en droit de s’interroger sur l’entrée de telles techniques et de telles personnes dans le périmètre scolaire, depuis le primaire jusqu’au lycée. Certaines approches ou certains mouvements étant particulièrement préjudiciables pour la personne.

La LDH est donc intervenue en amont auprès du proviseur qui a retiré deux des ateliers incriminés et confié un troisième à des professeurs. Elle reste vigilante sur toutes ces dérives qui pénètrent l’espace scolaire.

Face à ce genre de problématique existe pourtant « Le Trinôme académique », organisation décentralisée placée sous l’autorité du Recteur, assisté de l’autorité militaire territoriale et du Président de l’Association régionale des auditeurs de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale.

La LDH49, de plus en plus souvent interrogée par l’entrée de croyances ésotériques dans notre quotidien, ne peut appeler qu’à une vigilance accrue, notamment en direction de la jeunesse.

Publié le 6 avril 2017 sur le blog de la Ligue des Droits de l’Homme du Maine-et-Loire.

  les articles précédents  

> Qu’est devenu le new age ? Un mouvement dépassé ou une promesse non tenue ?
> Le procès d’un gourou New Age s’est ouvert
aux États-Unis. Il est accusé d’avoir massacré une de ses admiratrices à coups de poêle à frire.
> « Le New Age abolit le rationnel et l’individuel »
> Open-bar pour l’irrationnel New Age dans les écoles publiques
> 2 000 adeptes portés par le New Âge

 
Ce site est édité par le Centre Contre les Manipulations Mentales
Réalisation : Pix-L Communication