Retour page d'accueil
   
 
 
 
Nouveauté, parution le 4 septembre 2012: "Le livre noir de l'emprise psycho-spirituelle"
Détournement de méninges.
par le Collectif - CCMM des victimes du psycho-spirituel

commander le livre en ligne
Un outil indispensable pour défendre les droits des victimes de dérives sectaires :
"les dérives sectaires face au droit français" par F.Pignier ancien président de la
cour d'appel de Paris.

Commander le livre en ligne.
   
   
 
 

 
   
S'inscrire à la newsletter
Contactez-nous | Ecrire au webmaster
   
    UNE ASSOCIATION DE SOUTIEN TRES SPECIALISEE DANS L'IMMOBILIER

Même si elle se tient à huis clos, l’audience du 25 janvier du tribunal de commerce d’Angers sera surveillée de près. Les juges du commerce y décideront d’une procédure collective engagée au nom de la SARL STIRCA et de 13 sociétés civiles immobilières (SCI) en redressement judiciaire depuis juillet 2015.

Ces sociétés ont pour point commun d’avoir une même adresse de siège social, située au 28 rue Guitet, dans la Doutre à Angers et d’être dirigées par un même gérant, un Angevin de 65 ans, ancien responsable d’une entreprise de traitement de charpente, et habitant dans une commune du sud d’Angers.

Le passif est lourd, le total des créances atteignant plus de 14 millions d’euros. Ces créances sont, pour la plupart, des hypothèques détenues par des banques, mais quelques particuliers réclament aussi leur argent. Anecdotiquement, leur liste laisse apparaître le nom d’un conseiller de Nicolas Sarkozy, Hugues Anselin, auquel notre justiciable doit près de 200 000 €… Le bouillon dépasse les 14 millions d’euros

Il faudra bien de la patience aux juges pour comprendre quelque chose dans le fatras de prises d’intérêts qui se croisent dans toutes ces SCI, sans toutefois perdre de vue qu’elles ne sont que la partie visible d’un patrimoine immobilier énormément plus vaste. L’intéressé gère ainsi une cinquantaine de SCI dans toute la France. Pour le seul département de Maine et- Loire il possède, via ses sociétés ou en nom propre, 70 appartements, deux maisons, des locaux commerciaux et des parkings…

Ce gros patrimoine foncier n’a pas été amassé sans dégâts : aux Ponts de- Cé, mais aussi à Paris, dans les Bouches-du-Rhône… l’Angevin fait l’objet de plusieurs procédures, certaines au pénal, pour des opérations immobilières litigieuses. Dans plusieurs dossiers, il lui est reproché d’avoir profité de l’ignorance des vendeurs pour acquérir à vil prix de très belles demeures, grâce à des montages juridiques pour le moins baroques, comme la vente à réméré (1). « Il profite de ce que personne ne connaît rien au réméré, témoigne Patrick Amate qui est, depuis plusieurs années, en procès après avoir vendu, justement à réméré, un très beau mas provençal entre Marseille et Marignane. C’est une gestion avec des cavaleries d’hypothèques. Il a plongé certaines victimes dans la misère. »

Business is business : toutes les entreprises de cet Angevin ne sont pas des gouffres financiers. L’une d’entre elles, la SCI JIF, a bénéficié d’importants transferts financiers juste quelques semaines avant le placement en redressement judiciaire des autres. Sage précaution : la SCI n’est plus au nom de son gérant, mais à celui de sa compagne… Mais tout cela ne serait rien d’autre que la vie ordinaire des affaires s’il n’y avait la personnalité de l’intéressé. Membre de la Scientologie depuis plus de trente ans, il a atteint le grade de « Operating Thetan VII » (2) ce qui en fait un responsable de tout premier plan.

C’est cette proximité entre la vie immobilière et la secte qui suscite des craintes et qui a soulevé les récentes « interrogations » de la Ligue des Droits de l’Homme dans un article de son blog.

La Scientologie s’en défend, même si les coïncidences sont pour le moins troublantes. « L’église est une chose. Les procès de nos paroissiens en sont une autre, nous expliquait hier la porte parole de la Scientologie d’Angers, Chantal Lebrun. Nous n’entrons pas dans leurs affaires personnelles.

source : Jean-Yves LiGneL jean-yves.lignel@courrier-ouest.com

  les articles précédents  

> Scientologie : Katie Holmes s’inquiète pour sa fille Suri Cruise
> Italie/scientologie : arrestation de trois Français pour séquestration
> Au Vietnam, des victimes de l’Agent orange "soignées" avec un traitement controversé de la Scientologie
> Scientologie, une secte qui fait peur
> La scientologie : religion, secte ou multinationale ?
> « J’ai consciemment choisi cette voie ». Juli Wunderer est une scientologue convaincue.
> Des hackers déclarent la guerre à la Scientologie
> L’Eglise de Scientologie jugée pour escroquerie
> L’église de scientologie, un attrait proposé aux touristes à Québec
> Accusée d’escroquerie, la scientologie cherche à obtenir le renvoi de son procès en appel

 
Ce site est édité par le Centre Contre les Manipulations Mentales
Réalisation : Pix-L Communication