Retour page d'accueil
   
 
 
 
Nouveauté, parution le 4 septembre 2012: "Le livre noir de l'emprise psycho-spirituelle"
Détournement de méninges.
par le Collectif - CCMM des victimes du psycho-spirituel

commander le livre en ligne
Un outil indispensable pour défendre les droits des victimes de dérives sectaires :
"les dérives sectaires face au droit français" par F.Pignier ancien président de la
cour d'appel de Paris.

Commander le livre en ligne.
   
   
 
 

 
   
S'inscrire à la newsletter
Contactez-nous | Ecrire au webmaster
   
    Laurence Rossignol: " Pas besoin de violence pour élever des enfants"

La ministre des Familles, de l’enfance et des droits des femmes est revenue sur l’amendement adopté par les députés qui "dit que l’autorité parentale doit s’exercer dans le meilleur intérêt de l’enfant et qu’elle doit exclure aux humiliations et aux violences corporelles".

Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’enfance et des droits des femmes Adopté vendredi soir, un amendement à la loi égalité et citoyenneté prévoit l’interdiction des châtiments corporels sur les enfants.

Invitée de l’émission Territoires d’Infos sur Sud Radio et Public Sénat, Laurence Rossignol a tenu à préciser que cette loi "n’interdit rien du tout" et donc pas la fessée, contrairement à ce qui a été présenté .

Pourtant, la ministre des Familles, de l’enfance et des droits des femmes a expliqué que "c’est un amendement au code civil, ce n’est pas une interdiction assortie de sanctions pénales, donc l’amendement adopté à l’Assemblée n’interdit rien mais dit comment s’exerce l’autorité parentale".

Une autorité parentale qui "doit s’exercer dans le meilleur intérêt de l’enfant" et qui "doit exclure le recours aux humiliations et aux violences corporelles". Ce qu’a défendu Laurence Rossignol : "Il n’y a pas besoin de faire peur pour élever. Bien sûr on a l’habitude, bien sûr beaucoup d’entre nous ont survécu à des fessées et à tout ça, mais on peut élever des enfants autrement. Mon rôle, comme ministre chargée de la protection de l’enfance, c’est la promotion, ce que nous faisons avec cet amendement, d’une éducation sans violence et d’un outil supplémentaire pour lutter contre la maltraitance."

Laurence Rossignol a également rendu hommage à Michel Rocard, décédé ce samedi à l’âge de 85 ans : "Rocard, d’abord, c’est une partie de l’histoire de la gauche. Sans Michel Rocard, il n’y aurait probablement pas eu la victoire de 1981. Il y avait chez Rocard quelque chose de girondin, d’infiniment plus audacieux que dans une partie de la gauche française. Il laisse une telle empreinte dans la gauche française que c’est déjà, en soi, le plus bel hommage qu’on puisse lui rendre." sud radio par Par Jérémy Jeantet Publié le 04/07/2016 à 10:15

  les articles précédents  

> ALGERIE : Plus de 8.940 enfants victimes de violences, dont 2.400 cas à caractère sexuels de janvier 2014 à août 2015
> Pourquoi l’Observatoire de la maltraitance envers les enfants ?
> Plus de 7.000 enfants maltraités en Fédération Wallonie-Bruxelles en 2013
> Une ONG ,"TERRE DES HOMMES" traque les pédophiles
> GUIDE "AGIR CONTRE LA MALTRAITANCE"
> SUISSE. ETAT DE VAUD. Enquête contre des employés d’une crèche pour maltraitance
> la CEDH épingle le sort des enfants étrangers en rétention
> Gabon - Maltraitance de l’enfance : "Cachée sous nos yeux", le rapport qui révèle des atrocités
> Laurence Rossignol : " Pas besoin de violence pour élever des enfants"
> Claques et fessées bannies par le code civil   ?

 
Ce site est édité par le Centre Contre les Manipulations Mentales
Réalisation : Pix-L Communication