Retour page d'accueil
   
 
 
 
Nouveauté, parution le 4 septembre 2012: "Le livre noir de l'emprise psycho-spirituelle"
Détournement de méninges.
par le Collectif - CCMM des victimes du psycho-spirituel

commander le livre en ligne
Un outil indispensable pour défendre les droits des victimes de dérives sectaires :
"les dérives sectaires face au droit français" par F.Pignier ancien président de la
cour d'appel de Paris.

Commander le livre en ligne.
   
   
 
 

 
   
S'inscrire à la newsletter
Contactez-nous | Ecrire au webmaster
   
    Attaque au gaz sarin. Un ex-adepte de la secte Aum jugé au Japon

Le procès d’un ex-adepte de la secte Aum Vérité suprême s’est ouvert au Japon, 20 ans après un attentat au gaz sarin qui avait fait 13 morts dans le métro de Tokyo.

Le procès d’un ex-adepte de la secte Aum Vérité suprême s’est ouvert vendredi au Japon, vingt ans après un attentat au gaz sarin qui avait fait 13 morts et intoxiqué près de 6.300 personnes dans le métro de Tokyo.

Katsuya Takahashi, dernier suspect à avoir été arrêté, en juin 2012, a clamé son innocence dès l’ouverture des débats.

« Je ne savais pas que c’était du gaz sarin »

« Je ne savais pas que c’était du gaz sarin qui avait été répandu », a déclaré l’homme de 56 ans, costume noir et cravate bleue, au tribunal de Tokyo. Jugé pour meurtre et d’autres crimes, il est accusé d’avoir servi de conducteur à l’un des individus de l’équipe le 20 mars 1995.

Ce jour-là, en pleine heure de pointe, des membres d’Aum avaient diffusé du gaz sarin, substance inodore, incolore mais neurotoxique même à faible dose, dans plusieurs rames de métro au coeur de la capitale.

« Je ne voulais pas tuer de gens », s’est défendu d’une voix calme M. Takahashi, interpellé après 17 ans de cavale.

Colis piégié au gouverneur de Tokyo

Il est aussi soupçonné d’avoir conspiré avec d’autres membres de la secte pour envoyer un colis piégé au gouverneur de Tokyo, Yukio Aoshima, en mai 1995. Le paquet avait explosé au moment où son secrétaire l’ouvrait, lui faisant perdre tous les doigts de la main gauche.

L’attaque au sarin avait été planifiée par le gourou Shoko Asahara (de son vrai nom Chizuo Matsumoto), un maître de yoga à moitié aveugle fondateur d’Aum, qui a attiré jusqu’à 10 000 fidèles, dont 192 au total ont été poursuivis. La secte avait fabriqué d’importantes quantités de gaz sarin, un produit créé par des scientifiques sous le régime nazi en Allemagne à la fin des années 1930.

Il risque la peine capitale

Selon les autorités judiciaires, Aum a commis cet attentat pour créer une situation de désordre visant à perturber les efforts de la police qui enquêtait sur ses pratiques et dans le but ultime de concrétiser les prédictions apocalyptiques d’Asahara.

Lui-même avait été interpellé dans un bâtiment de la secte près du mont Fuji deux mois après l’attentat de Tokyo et condamné à la pendaison. Il est toujours en attente d’exécution avec 12 de ses disciples, dont certains seront cités comme témoins au cours de ce procès.

Katsuya Takahashi risque lui aussi la peine capitale. Le jugement est attendu fin avril.

source : http://www.ouest-france.fr/attaque-au-gaz-sarin-un-ex-adepte-de-la-secte-aum-juge-au-japon-3119237

  les articles précédents  

> JAPON L’attaque, perpétrée par les membres de la secte Aum, avait fait 13 morts et plus de 6.000 blessés...
> AUM : Fin de 16 ans de procédure dans l’attentat de 1995
> Un ancien membre de la secte Aum arrêté au Japon
> Le dernier membre de la secte Aum arrêté 17 ans après l’attentat de Tokyo
> Prison ferme pour un membre de la secte AUM
> Attaque au gaz sarin. Un ex-adepte de la secte Aum jugé au Japon
> Un ancien membre de la secte Aum se rend à la police japonaise
> Japon : un autre membre de la secte Aum se rend à la police
> AUM : 22 ans après, le Japon n’oublie pas l’attaque au gaz sarin
> Japon – La surveillance de la secte Aum prolongé de trois ans

 
Ce site est édité par le Centre Contre les Manipulations Mentales
Réalisation : Pix-L Communication