Retour page d'accueil
   
 
 
 
Nouveauté, parution le 4 septembre 2012: "Le livre noir de l'emprise psycho-spirituelle"
Détournement de méninges.
par le Collectif - CCMM des victimes du psycho-spirituel

commander le livre en ligne
Un outil indispensable pour défendre les droits des victimes de dérives sectaires :
"les dérives sectaires face au droit français" par F.Pignier ancien président de la
cour d'appel de Paris.

Commander le livre en ligne.
   
   
 
 

 
   
S'inscrire à la newsletter
Contactez-nous | Ecrire au webmaster
   
    Pourquoi l'Observatoire de la maltraitance envers les enfants?

Initiative de l’UNIL : UNIVERSITE DE LAUSANNE

Depuis une trentaine d’années, de nombreux efforts sont fournis par diverses personnes et institutions par rapport à la maltraitance envers les enfants. Ces efforts concernent tant les aspects théoriques de la maltraitance infantile (compréhension de ses causes et évaluation de ses effets dans leurs multiples aspects) que les aspects plus pratiques liés à la prise en charge des auteurs et des victimes ainsi que des environnements concernés (famille, institutions).

Les professionnels susceptibles d’intervenir dans ces situations ou de mener une réflexion théorique autour de la maltraitance infantile sont issus de domaines très divers (médical, juridique, social, psychologique, scolaire, éducatif). Tous admettent que les actions entreprises (dans leurs aspects pratiques et théoriques) devraient être coordonnées dans le cadre d’une démarche interdisciplinaire.

Cependant, nous constatons que pour de nombreuses raisons, l’échange entre les divers professionnels concernés est insatisfaisant. En effet, sur le terrain, ils ne se rencontrent la plupart du temps qu’autour de situations spécifiques qui nécessitent une intervention urgente. Quant aux personnes d’horizons différents qui interviennent lors de colloques centrés sur le thème des mauvais traitements, ils se succèdent sans qu’une réelle réflexion interdisciplinaire avec un regard critique puisse être engagée. A cela s’ajoute que les professionnels du terrain n’ont que peu l’occasion de profiter des apports théoriques des chercheurs, qui en retour connaissent mal les préoccupations et difficultés auxquelles les premiers sont confrontés dans leur pratique.

Cet Observatoire se donne pour mission de créer les conditions permettant aux professionnels des différents domaines concernés par la maltraitance envers les enfants de se réunir et de s’enrichir mutuellement. L’objectif est de donner ainsi l’occasion à ces professionnels, qu’ils soient issus du terrain ou de la recherche, de se confronter de manière constructive au sein d’un débat interdisciplinaire. Il devrait en émerger un discours et un corpus de savoirs dynamiques et utiles à chacun. Par ailleurs, cette réflexion commune devrait mettre en évidence de nouvelles questions de recherche qui, à terme, devraient amener à mieux répondre aux besoins des acteurs touchés en premier lieu par la maltraitance : victimes, familles et auteurs.

L’insertion universitaire de l’Observatoire est garante de son indépendance et, par là même, fournit les conditions indispensables au débat critique entre professionnels issus de domaines et institutions différents.

Précisons que l’Observatoire ne fournit pas de prestations directes (thérapeutiques ou autres) aux acteurs, victimes ou auteurs, de la maltraitance.

  les articles précédents  

> ALGERIE : Plus de 8.940 enfants victimes de violences, dont 2.400 cas à caractère sexuels de janvier 2014 à août 2015
> Pourquoi l’Observatoire de la maltraitance envers les enfants ?
> Plus de 7.000 enfants maltraités en Fédération Wallonie-Bruxelles en 2013
> Une ONG ,"TERRE DES HOMMES" traque les pédophiles
> GUIDE "AGIR CONTRE LA MALTRAITANCE"
> SUISSE. ETAT DE VAUD. Enquête contre des employés d’une crèche pour maltraitance
> la CEDH épingle le sort des enfants étrangers en rétention
> Gabon - Maltraitance de l’enfance : "Cachée sous nos yeux", le rapport qui révèle des atrocités
> Laurence Rossignol : " Pas besoin de violence pour élever des enfants"
> Claques et fessées bannies par le code civil   ?

 
Ce site est édité par le Centre Contre les Manipulations Mentales
Réalisation : Pix-L Communication