Retour page d'accueil
   
 
 
 
Nouveauté, parution le 4 septembre 2012: "Le livre noir de l'emprise psycho-spirituelle"
Détournement de méninges.
par le Collectif - CCMM des victimes du psycho-spirituel

commander le livre en ligne
Un outil indispensable pour défendre les droits des victimes de dérives sectaires :
"les dérives sectaires face au droit français" par F.Pignier ancien président de la
cour d'appel de Paris.

Commander le livre en ligne.
   
   
 
 

 
   
S'inscrire à la newsletter
Contactez-nous | Ecrire au webmaster
   
    Hauts-de-Seine. Une crèche fermée après des soupçons de "maltraitances sexuelles" sur un bébé

La crèche de la Fondation Roguet de Clichy-la-Garenne a été fermée en raison de soupçons de "maltraitances sexuelles" sur un bébé de 15 mois.

L’hôpital Necker-Enfants malades a adressé un signalement au parquet de Nanterre, ont indiqué ce vendredi l’hôpital et la mairie.

Robert Gelli, le procureur de la République de Nanterre, a fait part "de son regret sur cette communication de nature à nuire aux vérifications en cours suite à un signalement adressé au parquet et à créer un emballement médiatique inutile". "J’appelle à la plus grande prudence sur le traitement de cette information (...), on n’est absolument pas certain de quoi que ce soit", a-t-il mis en garde, évoquant "une affaire compliquée". "Violences extérieures ou qui auraient pu être commises dans la crèche", le directeur de la fondation Alain Isnard n’écarte "aucune piste" et a décidé de "fermer provisoirement la crèche, par prudence, pour ne pas prendre de risques".

La Fondation Roguet, un hôpital public, "accueille une maison de retraite et un centre de moyens et longs séjours de personnes âgées. Cet établissement gère également une crèche de 20 berceaux pour les enfants de son personnel et ceux de familles clichoises", précise un communiqué.

Mardi, une puéricultrice a signalé au service médical de la Fondation "un problème de santé concernant un bébé de 15 mois accueilli à la crèche, qui à ce moment-là ne laissait pas percevoir que la petite fille aurait pu subir des maltraitances sexuelles", a relaté Alain Isnard, directeur de l’établissement hospitalier, qui n’était pas en mesure de préciser la nature de ce problème. Informée, la famille de la fillette a décidé de la faire hospitaliser à l’Hôpital Necker-Enfants malades, à Paris. "Au vu de leurs premières investigations, les médecins ont alerté la brigade des mineurs de Nanterre", a expliqué le directeur, précisant que "des enquêteurs se sont déjà déplacés jeudi dans les locaux".

Dans le communiqué, la Fondation dit avoir "mis en place une cellule de soutien psychologique pour le personnel éprouvé". "Le maire de Clichy a saisi la ministre des Affaires sociales et de la Santé, afin que soit missionnée sur ce dossier l’Inspection Générale des Affaires Sociales", selon le communiqué.

LaDépêche.fr

  les articles précédents  

> Gironde : le gourou violait ses adeptes, il a été écroué.
> ABUS DE FAIBLESSE : L’agresseur des retraités était en semi-liberté
> Dax : une psychopraticienne jugée pour abus de faiblesse
> Amiens : un prêtre condamné à 18 mois de prison ferme pour pédophilie
> Un magnétiseur de la Drôme mis en examen pour viol sur personne vulnérable
> Roézé-sur-Sarthe Energie renouvelable : un couple suspecté d’abus de faiblesse
> ABUS DE FAIBLESSE : Le père octogénaire était une " pompe à fric "
> ABUS DE FAIBLESSE A TOULON : la fille adoptive d’un malade d’ alzheimer poursuivie pour abus de faiblesse.
> Psy : jugé pour abus de faiblesse refus du report du procès pour raisons de santé
> Hauts-de-Seine. Une crèche fermée après des soupçons de "maltraitances sexuelles" sur un bébé

 
Ce site est édité par le Centre Contre les Manipulations Mentales
Réalisation : Pix-L Communication