Retour page d'accueil
   
 
 
 
Nouveauté, parution le 4 septembre 2012: "Le livre noir de l'emprise psycho-spirituelle"
Détournement de méninges.
par le Collectif - CCMM des victimes du psycho-spirituel

commander le livre en ligne
Un outil indispensable pour défendre les droits des victimes de dérives sectaires :
"les dérives sectaires face au droit français" par F.Pignier ancien président de la
cour d'appel de Paris.

Commander le livre en ligne.
   
   
 
 

 
   
S'inscrire à la newsletter
Contactez-nous | Ecrire au webmaster
   
    Contruction d'une salle en Savoie à Saint Genix sur Guiers)

Il y a des sujets qui fâchent, des thèmes que l’on n’aborde pas facilement. Comme la réalisation d’un lieu de culte dans une petite commune. Surtout lorsqu’il s’agit d’un mouvement religieux controversé, taxé de dérives sectaires. À Saint-Genix-sur-Guiers, bourg de 2 200 habitants, Joël Primard, le maire, avoue s’être résigné à accueillir une salle du Royaume de 200 places

C’est là que les Témoins de Jéhovah, connus pour leur prédication, pratiquent leur culte, en semaine et durant les week-ends. « Je n’étais pas forcément pour, mais on est en démocratie. Il y a une liberté cultuelle, heureusement d’ailleurs. »

L’édifice de 296 m² au sol s’érige à l’entrée de la commune, dans la zone artisanale, en contrebas de la route lorsqu’on arrive de Belmont-Tramonet. Les travaux ont débuté le 12 mars et les premiers offices pourraient être donnés en mai.

Le projet a failli ne pas voir le jour, en tout cas sur cet emplacement-là, vendu par le propriétaire du supermarché Netto. « On avait décidé de préempter le terrain il y a trois ans, pour construire une piscine, en partenariat avec une résidence de tourisme, qui devait racheter le chantier de l’hôtel voisin », explique le maire. Mais le projet est tombé à l’eau et la commune n’en avait pas d’autre. « On ne pouvait pas acheter ce terrain à 35 € le m² ».

L’association pour le culte des Témoins de Jéhovah a finalement pu l’acquérir en 2009. Une première demande de permis de construire a été refusée : « On a pensé que pour un bâtiment accueillant 200 personnes, la porte n’aurait pas été assez large », justifie le maire. La seconde demande a été acceptée.

L’édile a dû s’expliquer auprès de certains administrés inquiets de voir se construire un temple sur leur commune. « On a fait ce qu’on a pu. Les Témoins de Jéhovah ne sont pas classés parmi les sectes. Sinon croyez-moi, je n’aurais pas accepté », étaye-t-il.

Les habitués du Café Gojon sont peu bavards, mais leur silence parle pour eux. « Beaucoup auraient préféré voir se construire autre chose », finit par lâcher la patronne. « On ne nous a rien demandé, il aurait mieux valu que le Netto s’agrandisse », confie Christian, un client qui avoue cependant « Je ne les vois jamais. »

http://www.ledauphine.com/savoie/2012/04/16/jusqu-a-une-centaine-de-personnes-sur-le-chantier

Jusqu’à une centaine de personnes sur le chantier

Jusqu’à une centaine de personnes s’activent sur le chantier de la salle du Royaume. Ils sont tous fidèles Témoins de Jéhovah et bénévoles. Ils viennent œuvrer la semaine sur leur temps libre, ainsi que le samedi. Quand aucun homme n’est disponible, les femmes sont les gardiennes du temple. De la route, on ne peut que constater l’avancement à grand pas de la construction. Les habitants de la commune regardent les bâtisseurs avec des yeux ébahis. En trois semaines, les murs ont été montés. La charpente, elle, commençait déjà à se dresser vers le ciel vendredi dernier.

Les salles du Royaume sont généralement d’une architecture sobre, avec aucun symbole religieux. Elles seraient financées par des offrandes.

Dans la grande salle, les pratiquants se réunissent pour écouter l’orateur. Les Témoins de Jéhovah forment une congrégation. Ils seront environ 150 à 200 à fréquenter la salle du Royaume de Saint-Genix-sur-Guiers. Il en existait jusqu’alors sept en Savoie.

http://www.ledauphine.com/savoie/2012/04/15/trois-points-fondamentaux-de-leur-doctrine-posent-probleme

TEMOINS DE JEHOVAH « Trois points fondamentaux de leur doctrine posent problème »

Interview de Hervé MACHI ? Secrétaire Général de la Miviludes

Le mouvement des Témoins de Jéhovah est-il une secte ?

« Les témoins de Jéhovah ne sont pas une secte parce qu’en France, il n’y a aucune secte. La terminologie “secte” ne correspond à aucune réalité, que ce soit sur le plan juridique, réglementaire ou légal. En revanche, dans le cadre de la mission de vigilance de la Miviludes, nous considérons que les Témoins de Jéhovah posent un certain nombre de problèmes qui, de notre point de vue, sont caractéristiques des dérives sectaires. »

Quels sont les critères qui font que l’on taxe les Témoins de Jéhovah de dérives sectaires ?

« Trois points fondamentaux de leur doctrine posent problème. Tout d’abord, le refus de la transfusion sanguine, parce que le choix des adeptes des Témoins de Jéhovah n’est pas totalement libre et éclairé. Le second problème est une certaine propension à régler en interne des difficultés qui, normalement, devraient faire l’objet d’un suivi par l’autorité judiciaire. Le troisième problème est une certaine forme de désocialisation. Les Témoins de Jéhovah ont une doctrine apocalyptique selon laquelle ils seront les seuls survivants. Les enfants sont éduqués dans cette croyance et vivent avec des camarades dont ils savent pertinemment qu’ils vont mourir. Ils vont à l’école, mais ils ont pour instruction quand ils rentrent chez eux de ne pas croire ce qui leur a été enseigné. Ils ne doivent pas participer aux fêtes, aux anniversaires, aux sorties scolaires. Cette forme de pensée désocialise les enfants. En outre, les jeunes ne sont pas encouragés à poursuivre leurs études, parce que ça va les détourner de leur foi. Une fois adultes, on va aussi leur interdire de voter. »

Les maires ont-ils les prérogatives pour refuser la demande d’un permis de construire à une association pour le culte des témoins de Jéhovah ?

« Nous sommes interrogés par de nombreux maires qui sont un peu désemparés lorsqu’ils voient arriver ce type de situation. On leur répond que c’est le droit commun qui s’applique en France, heureusement. Il y a la liberté de religion, la liberté de conscience, la liberté de culte. Il n’y a aucune raison, évidemment objective, d’interdire la construction d’une salle du royaume à des Témoins de Jéhovah. Le maire doit étudier le dossier et l’apprécier de la même façon qu’il le ferait pour d’autres. Il doit regarder si, au regard des règles d’urbanisme ou au regard de l’ordre public, il y a problème, ou pas. En fonction de cela, il peut accepter ou interdire le permis de construire. »

http://www.ledauphine.com/savoie/2012/04/16/qu-est-ce-qu-une-derive-sectaire

définition Qu’est-ce qu’une dérive sectaire ?

Selon la Miviludes : « Il s’agit d’un dévoiement de la liberté de pensée, d’opinion ou de religion, qui porte atteinte à l’ordre public, aux lois ou aux règlements, aux droits fondamentaux, à la sécurité ou à l’intégrité des personnes. Elle se caractérise par la mise en œuvre, par un groupe organisé ou par un individu isolé, […] de pressions ou de techniques ayant pour but de créer, de maintenir ou d’exploiter chez une personne un état de sujétion psychologique ou physique, la privant d’une partie de son libre arbitre, avec des conséquences dommageables pour cette personne, son entourage ou pour la société »

http://www.ledauphine.com/savoie/2012/04/16/qui-sont-ils-d-ou-viennent-ils-combien-sont-ils témoins de jéhovah Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Combien sont-ils ?

Les Témoins de Jéhovah, c’est un mouvement religieux millénariste. Ils se réclament du christianisme. Ils sont issus d’un groupe né aux États-Unis, dans les années 1870, sous le nom d’Étudiants de la Bible.

En 2011, le mouvement revendiquait plus de 7,65 millions de membres actifs dans le monde, dans 236 pays et territoires différents.

Selon eux, Jéhovah est le nom personnel de Dieu et faire connaître ce nom est primordial. Restaurationnistes, ils sont très critiques envers les autres religions.

En 2007, ils avaient écrit au journal : “De nombreux juges administratifs, dont le Conseil d’État, ont reconnu le statut cultuel des associations utilisées par les Témoins de Jéhovah, et ont ainsi confirmé le caractère religieux de leur pratique et l’absence de tout trouble à l’ordre public. Les pouvoirs publics ont fait de même”.

Source :

LE DAUPHINE 16 avril 2012 / TEMOINS DE JEHOVAH

(Dossier : http://www.ledauphine.com/savoie/2012/04/15/les-temoins-de-jehovah-dans-l-avant-pays Savoie Saint-Genix-Sur-GuiersSaint-Genix-Sur-Guiers Les Témoins de Jéhovah dans l’Avant-pays

  les articles précédents  

> Ce qu’on sait de l’affaire Ashya King
> Contruction d’une salle en Savoie à Saint Genix sur Guiers)
> Les aumôniers de Témoins de Jéhovah entrent dans les prisons
> COMMUNIQUE D’AMNESTY INTERNATIONAL France / 03 novembre 2011
> Témoins de Jéhovah : omerta sur des abus sexuels
> TEMOINS DE JEHOVAH : « Trois points fondamentaux de leur doctrine posent problème »
> Espagne : le petit Ashya King transporté à Prague pour y être soigné
> Deyvillers-Témoins de Jéhovah : un match sans fin
> CAYENNE : Les Témoins de Jéhovah se vendent au plus offrant
> Témoins de Jéhovah : des victimes d’abus sexuels racontent

 
Ce site est édité par le Centre Contre les Manipulations Mentales
Réalisation : Pix-L Communication