Retour page d'accueil
   
 
 
 
Nouveauté, parution le 4 septembre 2012: "Le livre noir de l'emprise psycho-spirituelle"
Détournement de méninges.
par le Collectif - CCMM des victimes du psycho-spirituel

commander le livre en ligne
Un outil indispensable pour défendre les droits des victimes de dérives sectaires :
"les dérives sectaires face au droit français" par F.Pignier ancien président de la
cour d'appel de Paris.

Commander le livre en ligne.
   
   
 
 

 
   
S'inscrire à la newsletter
Contactez-nous | Ecrire au webmaster
   
    Steve Jobs : Il se soignait… avec des jus de fruits !

La biographie du génie de l’informatique vient de paraître en France, et on y apprend comment Steve Jobs préférait les carottes au scalpel pour se soigner.On y apprend, entre autres, que, gravement malade, il s’imposait des régimes végétariens très stricts . Mais pour soigner son cancer du pancréas, le fondateur d’Apple, Steve Jobs, mort le 5 octobre, a préféré d’étranges méthodes à la chirurgie moderne durant neuf mois, avant de céder au bistouri.

La biographie de Steve Jobs est bourré de révélations. C’est ce qu’on apprend dans la biographie du visionnaire qui vient de paraître en France et qui cartonne déjà aux Etats-Unis. « Je ne supportais pas l’idée qu’on m’ouvre le corps, alors j’ai décidé d’essayer d’autres méthodes », a confié un jour Steve Jobs à Walter Isaacson, son biographe, avec une pointe de regret dans la voix. Il raconte dans son livre que le génie « s’était imposé un régime végétarien strict à base de grandes quantités de carottes crues et de jus de fruits frais. A cette alimentation, il ajouta des séances d’acupuncture, divers remèdes à base de plantes, et de temps à autre, quelques traitements dénichés sur Internet ou conseillés par des gens de tous horizons, dont un médium. Pendant un temps, il fut même sous l’emprise d’un naturopathe… »

"Il a perdu du temps" Une obstination qui a duré neuf mois après l’annonce du diagnostic, jusqu’en juillet 2004, au grand dam de ses proches, pétris d’inquiétude. « Steve est venu me trouver quand il tentait de se soigner en mangeant des racines de pissenlit. Je lui ai dit qu’il était cinglé ! », témoigne dans le livre Andy Grove, patron d’Intel. « Il a perdu du temps », confirme le Dr Florence Huguet, cancérologue à l’hôpital parisien Tenon. En effet, son cancer était une tumeur neuroendocrine du pancréas, une affection rare, mais au développement lent et donc souvent soignée avec succès, tandis que le cancer « ordinaire » du pancréas ne laisse guère plus de six mois de survie aux malades. Détectée très tôt chez Steve Jobs, la tumeur aurait pu être retirée avant de se répandre dans son corps. « Le problème, se rappelle sa femme, Laurene, c’est que Steve ne voulait vraiment pas qu’on l’opère. C’est difficile de forcer quelqu’un à cela. » « Les méthodes alternatives sont très bien, mais uniquement en accompagnement d’un traitement médical classique, argumente le Dr Huguet. Pour traiter une tumeur, le moyen le plus efficace à ce jour est d’avoir recours à la chirurgie pour l’enlever. »

Diète de carottes au citron Steve Jobs n’a pas attendu la fin de sa vie pour entretenir un rapport particulier à la nourriture. L’homme était végétarien depuis les années 1970, après avoir lu Diet for a small planet, une bible prônant l’alimentation sans viande. Il a ensuite régulièrement soumis son corps à des régimes extrêmes, comme le fait de ne manger qu’un seul type d’aliments durant plusieurs semaines : diète de fruits, diète de carottes arrosées de jus de citron… En 2009, après sa greffe de foie, Jobs s’est mis à consommer uniquement des jus de fruits frais. « Il exigeait sept ou huit variétés différentes alignées devant lui, qu’il goûtait avec une cuillère pour pouvoir faire son choix », lit-on dans sa biographie. Puis Jobs reprit ses jeûnes, contre l’avis médical, alors que sa maladie s’aggravait. Il pensait pouvoir atteindre « l’illumination » en s’abstenant de manger…

Sans Ritchie, pas de Jobs

Dans l’ombre du grand Steve Jobs, un autre génie a disparu ce mois-ci sans faire de bruit médiatique. Dennis Ritchie, considéré par beaucoup comme l’inventeur de l’informatique moderne, est mort seul en silence à 70 ans, à son domicile dans le New Jersey (Etats-Unis), après un long combat contre la maladie. Très peu de médias ont évoqué sa disparition, au grand dam des « geeks », spécialistes de la technologie, qui savent que sans cet homme, la plupart des ordinateurs, mais aussi des smartphones, des tablettes, des GPS, n’auraient jamais existé. Dennis Ritchie a notamment inventé le langage informatique C, aujourd’hui omniprésent, et cocréé le système d’exploitation Unix. Une base qui est à l’origine de Mac Os, le système d’exploitation de toutes les machines Apple, d’Androïd, le système d’exploitation des smartphones, des modems tels que la Freebox et de nombreux logiciels… Dennis Ritchie était un inventeur discret et peu connu du grand public. Steve Jobs un innovateur, qui a su, lui, utiliser et valoriser la technologie « brute » de Ritchie.

Source : FRANCE SOIR le 28 octobre 2011 Par Alexandra Gonzalez

  les articles précédents  

> Les sorciers sont parmi nous. Et ce n’est pas une figure de style
> BELGIQUE : Les nouveaux gourous de la santé inquiètent
> Steve Jobs : Il se soignait… avec des jus de fruits !
> Sudation mortelle : dossier reporté
> Thierry Casasnovas, le gourou du « tout cru », vous attend tranquille sur YouTube
> Henri Joyeux radié par l’Ordre des médecins
> Bien-être : pourquoi les Français y sont réfractaires ?
> A LIRE : une interview de Serge Blisko, Président de la MIVILUDES
> Un bébé vegan retiré à ses parents pour malnutrition : c’est de la maltraitance
> CANADA : Comparution des trois accusés dans l’affaire de la mort de Chantal Lavigne

 
Ce site est édité par le Centre Contre les Manipulations Mentales
Réalisation : Pix-L Communication