Retour page d'accueil
   
 
 
 
Nouveauté, parution le 4 septembre 2012: "Le livre noir de l'emprise psycho-spirituelle"
Détournement de méninges.
par le Collectif - CCMM des victimes du psycho-spirituel

commander le livre en ligne
Un outil indispensable pour défendre les droits des victimes de dérives sectaires :
"les dérives sectaires face au droit français" par F.Pignier ancien président de la
cour d'appel de Paris.

Commander le livre en ligne.
   
   
 
 

 
   
S'inscrire à la newsletter
Contactez-nous | Ecrire au webmaster
   
    Les protestants s'inquiètent du "regard soupçonneux" antisecte

La Fédération protestante de France (FPF) a accueilli cinq nouvelles Eglises, lors de son assemblée générale, samedi 11 mars à Paris. Parmi elles, l’Union des fédérations adventistes de France. Les Adventistes du septième jour, qui comptent 10 000 fidèles dans l’Hexagone et plus de 20 000 outre-mer, se voient souvent reprocher une vision apocalyptique du monde et une lecture littérale de la Bible.

Le pasteur Jean-Arnold de Clermont, président de la FPF, se défend de "ternir l’image de la Fédération" en acceptant les Adventistes. "Bien au contraire, déclare-t-il. Nous sommes en train d’affirmer notre image en tant que protestants, en privilégiant le débat interne." Jean-François Collange, président des luthériens d’Alsace-Moselle, résume la philosophie de la FPF : "Sans doute a-t-on intérêt à aider de tels mouvements à évoluer, plutôt que de les laisser dans leurs ghettos." Dans son message d’ouverture, le pasteur de Clermont s’est inquiété de "la phobie antisecte" et du "regard soupçonneux d’une part de la population française à l’égard du mouvement évangélique". "On a même inventé dans les médias une distinction sémantique entre les Eglises "évangélistes" et les Eglises "évangéliques", les mauvaises et les bonnes !", a-t-il déploré.

Devant la presse, Jean-Arnold de Clermont s’est inquiété d’un durcissement de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), qu’il soupçonne de vouloir "faire du chiffre". Le président de la Miviludes, Jean-Michel Roulet, avait annoncé, lors de sa nomination, en septembre 2005, qu’il souhaitait obtenir rapidement cinq jugements contre des sectes.

Xavier Ternisien
Article paru dans l’édition du 14.03.06 le monde

  les articles précédents  

> La Fédération protestante s’élargit
> La Cour de Strasbourg examine quatre affaires de liberté religieuse
> L’archevêque Milingo rejoint sa femme et plonge le Vatican dans l’embarras
> Saint-Paul : 15 000 pentecôtistes prient au stade Paul-Julius Bénard
> Les protestants s’inquiètent du "regard soupçonneux" antisecte
> France : l’ascension des églises évangéliques
> Sant’Egidio, entre prière et diplomatie
> Les Eglises d’expression africaine se multiplient en banlieue parisienne
> Exorcisme "scientifique" en direct sur le petit écran britannique
> ITALIE : ’’Ne dites pas que nous sommes une clinique pour pédophiles’’

 
Ce site est édité par le Centre Contre les Manipulations Mentales
Réalisation : Pix-L Communication