Retour page d'accueil
   
 
 
 
Nouveauté, parution le 4 septembre 2012: "Le livre noir de l'emprise psycho-spirituelle"
Détournement de méninges.
par le Collectif - CCMM des victimes du psycho-spirituel

commander le livre en ligne
Un outil indispensable pour défendre les droits des victimes de dérives sectaires :
"les dérives sectaires face au droit français" par F.Pignier ancien président de la
cour d'appel de Paris.

Commander le livre en ligne.
   
   
 
 

 
   
S'inscrire à la newsletter
Contactez-nous | Ecrire au webmaster
   
    Bonne nouvelle: les défenseurs des sectes sont inquiets!

Une des associations de défense des organisations sectaires, "CAP pour la liberté de conscience" consacre l’essentiel de son activité à tenter de réduire l’action des deux associations nationales de lutte contre les dérives sectaires : le C.CM.M., Centre Roger Ikor et l’U.N.A.D.F.I. .N’hésitant pas à utiliser des arguments fallacieux cette association saisi régulièrement les tribunaux. C’est ainsi que cette officine vient de perdre le procès qu’elle avait intenté à l’UNADFI pour demander rien de moins que sa dissolution, elle a également porté plainte auprès du tribunal de grande instance de Marseille contre le Président du C.C.M.M., Daniel Groscolas, qui entend bien montrer, à cette occasion, le vrais visage de cette organisation.
 
 Cette association, qui devrait se dénommer "CAP pour la liberté des sectes" , met maintenant en cause, sur son site internet, le nouveau président de "la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires" (MIVILUDES), le Préfet Jean-Michel Roulet.
 
 La France est un pays de libertés, aussi le pluralisme associatif est-il garanti, mais peut on, au nom de ce principe de liberté, accepter que des associations comme ce "CAP" puissent impunément lutter contre les valeurs de la République et ses instances comme la MIVILUDES ? Le C.C.M.M. voit dans cette mise en cause du Président de la Mission interministérielle le signe que le renouveau de la MIVILUDES est effectivement perçu comme un danger par les organisations sectaires et leurs affidés, aussi apporte t il son soutien au Président J.M. Roulet.
 
 Le C.C.M.M. rappelle que la lutte contre les dérives sectaires est un combat soutenu par la plupart des organisations démocratiques et par les principales forces politiques de notre pays. C’est pourquoi il va intensifier sa campagne de démystification des organes de défense des organisations sectaires. 
  les articles précédents  

> Le C.C.M.M. les dérange !
> Débat passionnant sur les dérives des sectes au salon de l’Education :
> Le CCMM. les dérange ! elles portent plainte contre son Président !
> Bonne Année
> Bonne nouvelle : les défenseurs des sectes sont inquiets !
> La scientologie : du grand art ... de tromper le monde !
> Le CCMM se réjouit de la décision de l’Assemblée Nationale
> C’était il y a 25 ans...
> La première manifestation du 25° anniversaire du CCMM a été particulièrement réussie.
> Bravo aux Parlementaires !

 
Ce site est édité par le Centre Contre les Manipulations Mentales
Réalisation : Pix-L Communication